L'Union européenne et l'espace Schengen sont deux concepts complètement différents établis au sein du même continent.

L'ETIAS (le système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages) impose aux visiteurs se rendant dans l'espace Schengen d'obtenir une ETIAS avant d'être autorisés à y entrer. L'ETIAS pour l'Europe entrera en vigueur en 2021. Il a été conçu par l'Union européenne (UE) pour renforcer la sécurité et les contrôles aux frontières situées autour de l'espace Schengen.

Avec le lancement imminent de l'ETIAS, la confusion qui règne autour des démarches à effectuer avant de visiter l'Europe est tout à fait compréhensible. Cette confusion résulte en partie d'un malentendu sur les pays faisant partie de l'espace Schengen, c'est-à-dire les pays de l'ETIAS, et les pays de l'UE.

En 2016, le Royaume-Uni s'est prononcé via un référendum en faveur de sa sortie de l'UE. Le Brexit a suscité de nouvelles questions sur la manière dont les voyages en Europe fonctionneront à l'avenir.

Qu'est-ce que l'Union Européenne?

L'Union européenne (UE) est un espace politique et économique composé de 28 États membres. Elle fut à l'origine créée pour promouvoir la paix sur le continent, mais elle a pris une importance croissante depuis sa fondation.

Les pays de l'UE ont conservé une large autonomie sur de nombreux sujets, notamment en matière de politique étrangère, mais ils restent néanmoins subordonnés aux institutions judiciaires et législatives de l'UE.

Le marché unique, un marché intérieur commun entre les États membres, permet la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. Les citoyens de l'UE ont une liberté totale pour étudier, travailler, vivre et prendre leur retraite dans n'importe quel pays de l'Union européenne.

Toutefois, ces droits ne s'appliquent pas aux citoyens des pays extérieurs à l'UE. Les visiteurs qui se rendent dans l'UE peuvent circuler librement entre les pays de l'espace Schengen, après leur entrée dans l'un d'eux, mais tous les pays de l'UE ne font pas partie de l'espace Schengen.

Quels sont les pays de l'Espace Schengen?

Les pays de l'espace Schengen regroupent les pays européens qui ont signé l'accord de Schengen. Ces pays ne pratiquent aucun contrôle aux frontières intérieures, ce qui permet la libre circulation entre les pays adhérents.

Il y a actuellement 26 États membres de l'espace Schengen. La majorité d'entre eux sont des pays faisant partie de l'Union européenne (UE). Toutefois, deux pays de l'UE, le Royaume-Uni et l'Irlande, ont choisi de ne pas adhérer à Schengen.

De plus, quatre pays font partie de l'espace Schengen mais ne sont pas membres de l'UE: l'Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein. Trois micro-États sont aussi intégrés de facto dans l'espace Schengen: Monaco, Saint-Marin et la Cité du Vatican.

Quelle est la différence entre l'UE et l'Espace Schengen?

En résumé, il s'agit de deux structures différentes, bien que de nombreux pays soient membres de l'une et de l'autre. L'UE est une union politique et économique, tandis que l'espace Schengen permet la libre circulation des personnes entre les pays participants.

L'Union européenne (UE) est un espace politique et économique composé de 28 États membres. L'UE a mis en place un marché intérieur unique sans droits de douane et elle garantit la libre circulation de tous les citoyens de l'UE entre les 28 pays.

Bien que chaque État membre dispose de son propre gouvernement, il existe des lois communes qui couvrent un large éventail de sujets dont le commerce, l'agriculture et le développement régional.

Les six membres fondateurs (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas) se sont réunis dans les années 1950 pour signer le traité de Paris (1951) et celui de Rome (1957). On les appelait alors la "Communauté européenne".

La Communauté s'est agrandie au fil des décennies pour accueillir les 22 autres membres et elle est devenue l'Union européenne.

Qu'est-ce que l'espace Schengen?

L'espace Schengen est composé de 26 États européens qui ont officiellement aboli le contrôle des passeports et d'autres types de formalités le long de leurs frontières communes. Pour les visiteurs qui se rendent dans l'UE, cela signifie en fait que l'espace Schengen fonctionne comme un seul et même pays, c'est-à-dire que lorsque vous entrez dans un pays Schengen, vous pouvez accéder à tous les autres.

Les pays de l'UE et ceux de Schengen sont-ils les mêmes?

Non, certains pays non membres de l'UE font pourtant partie de l'espace Schengen (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse, Monaco, Saint-Marin, et la Cité du Vatican).

Il y a aussi des pays qui font partie de l'UE mais qui ont choisi de ne pas participer à l'accord de Schengen, à savoir le Royaume-Uni et la République d'Irlande.

Comment cela affecte-t-il l'ETIAS?

L'ETIAS autorise l'accès à tous les pays signataires de l'accord de Schengen, c'est-à-dire que les pays ETIAS et les pays Schengen sont les mêmes, une ETIAS est donc un visa Schengen.

Comment le brexit affectera-t-il l'ETIAS?

Le Royaume-Uni n'a jamais fait partie de l'espace Schengen. Actuellement, les visiteurs non ressortissants de l'UE doivent vérifier les exigences du Royaume-Uni en matière de visa avant de s'y rendre. Cette situation sera très probablement la même après Brexit.

Par conséquent, bien que les relations futures entre le Royaume-Uni et l'UE ne soient pas encore connues, il est peu probable que les ressortissants non européens qui souhaitent se rendre soit dans l'espace Schengen, soit au Royaume-Uni, constatent une différence.

Ce n'est cependant pas le cas pour les citoyens britanniques et européens. Il n'a pas encore été décidé si les citoyens britanniques devront demander une ETIAS pour se rendre en Europe. De même, il n'a pas été défini si les citoyens des États membres de l'UE devront faire une demande de visa pour entrer au Royaume-Uni.

Les négociations sont toujours en cours et le Royaume-Uni devrait théoriquement quitter l'UE le 29 mars 2019.