La République de Chypre a annoncé qu’elle avait formellement lancé la procédure pour rejoindrel’espace Schengen. Cette annonce marque le premier pas du pays vers l’adhésion à l’espace Schengen et pourrait à l’avenir en faire une destination que de nombreux Européens pourront visiter sans passeport.

La décision a été annoncée par le ministre chypriote des affaires étrangères, Nikos Christodoulides, lors d’une séance de la Commission des finances nationale le 4 novembre. Christodoulides a révélé que la déclaration de préparation avait été soumise en septembre 2019 et que le pays se préparait déjà pour les étapes suivantes de la procédure d’adhésion à l’espace Schengen.

Il a informé la Commission que le gouvernement chypriote avait « soumis la demande pour raisons de sécurité ». Il a également ajouté : « nous attendons à présent que l’Union européenne commence son processus d’évaluation, qui est divisé en cinq étapes. »

Chypre peut-elle rejoindre l’espace Schengen ?

Tous les pays membres de l’UE sont encouragés à rejoindre l’espace Schengen, et Chypre n’échappe pas à la règle. S’ils peut satisfaire les critères technologiques et sécuritaires nécessaires, le pays sera ensuite admis dans l’espace de voyage, accordant à leurs citoyens la possibilité de voyager sur le continent européen sans problème.

À l’heure actuelle, Chypre est l’un des rares États membres de l’UE à ne pas encore avoir rejoint l’espace de voyage sans passeport de l’Union. Les États de l’UE qui ne sont pas membres de l’espace Schengen incluent :

  • Croatie
  • Irlande
  • Royaume-Uni
  • Roumanie
  • Bulgarie

Dans cette liste, l’Irlande et le Royaume-Uni ne font pas partie de l’espace Schengen et la Croatie en est aux étapes finales d’acceptation. De plus, la Bulgarie et la Roumanie ont complété les cinq étapes du processus d’évaluation et attendent la confirmation officielle de l’UE pour devenir membres à part entière de l’espace Schengen.

La République de Chypre a déjà des liens plus étroits avec de nombreuses institutions européennes centrales que certains pays de l’UE. Premièrement, elle fait partie de la zone Euro et utilise la monnaie unique, contrairement à d’autres pays membres de l’UE ne faisant pas partie de l’espace Schengen.

Deuxièmement, le pays autorise les détenteurs d’un visa Schengen émis par d’autres États membres d’entrer sur le territoire sans un visa chypriote et coopère avec les réseaux d’immigration et policiers de l’UE. Ces facteurs pourraient aider le pays à rejoindre l’espace Schengen.

Les voyageurs ont-Ils besoin d’un visa Schengen pour Chypre ?

Pour l’instant, les ressortissants de pays tiers tels que les citoyens américains ou canadiens peuvent se rendre à Chypre munis d’un visa Schengen. Entrer dans le pays ne nécessite alors qu’un simple passeport.

En réalité, l’adhésion complète de la Chypre à l’espace Schengen pourrait être un facteur essentiel quand l’exemption de visa ETIAS en ligne deviendra obligatoire jusqu'à la fin de 2022. Quand le pays deviendra un membre de l’espace Schengen, vous devrez vous munir d’un ETIAS chypriote avant l’arrivée dans le pays pour des séjours ne dépassant pas 90 jours.

Quelles sont les étapes suivantes pour la Chypre ?

Maintenant que Chypre a déclaré son intention de rejoindre l’espace Schengen, elle entre dans une période d’évaluation par l’UE. Le pays va suivre un processus d’approbation de 5 étapes qui couvriront, entre autres, la capacité du pays à garantir l’intégrité et la sécurité des frontières de l’espace Schengen.

Elle devra renforcer ses infrastructures d’immigration et aligner ses récoltes de données frontalières et sécuritaires au cadre et aux procédures de la base de données numérique de l’UE. Si les efforts et les investissements de Chypre pour protéger les frontières de l’espace Schengen satisfont les fonctionnaires de l’UE, le pays devrait pouvoir rejoindre la zone.

La République de Chypre a fait face à de nombreux obstacles pour rejoindre l’espace Schengen par le passé, notamment en raison de sa dispute territoriale continue avec la république turque de Chypre du Nord. L’île de Chypre est divisée entre les deux nations depuis le conflit civil de 1974.

Que signifie faire partie de l’espace Schengen pour Chypre ?

L’espace Schengen est un partenariat entre 26 pays dans lequel chaque État membre autorise la libre circulation de personnes sans passeport au sein de ses frontières de l’espace de voyage. C’est tout le contraire des contrôles douaniers requis pour entrer dans chaque pays individuel.

Les visiteurs de l’espace Schengen ne passeront par un contrôle d’immigration qu’en entrant pour la première fois dans la zone. Une fois dans l’espace de voyage, vous pourrez franchir les frontières des autres États membres sans contrôle ni visa national.

Dès fin de 2022, voyager dans un état membre de l’espace Schengen nécessitera l’obtention d’un ETIAS pour de courts séjours de maximum 90 jours. Si Chypre devient un État membre de l’espace Schengen, l’exemption de visa sera obligatoire pour visiter cette nation insulaire. L’exemption de visa peut être obtenue rapidement en ligne et, une fois approuvée, permet aux voyageurs de visiter tous les pays membres de l’espace Schengen.